Passer au Vegan ? - De Megan Cahn

Tout changement est une épreuve difficile à surmonter- tout particulièrement lorsqu’il affecte votre vie au quotidien. Et, quoi de plus habituel que la manière dont on mange ? Mais tout changement, petit ou grand, est gratifiant. Encore plus si le changement vient simplement de nous-seuls. C’est tout l’objet des résolutions du Jour du l’An même si elles sont rapidement oubliées en février.

Il est toutefois possible de se tenir à un objectif, spécialement si c’est pour une chose aussi enrichissante que de devenir végan. Qu’il s’agisse de votre compassion pour la cause animale ou de vos préoccupations en matière de santé ou d’environnement, la clé est de se concentrer sur les raisons qui vous ont poussées à faire ce changement, pour ensuite de là avancer pas à pas. Plus loin, voici quelques astuces pour faciliter votre entrée dans une existence sans produits d’origine animale.

Eduquez-vous

Il est aujourd’hui admis que s’alimenter à base de plantes n’est pas qu’un simple effet de mode. Durant les trois dernières années, le nombre de personnes au Royaume-Uni se déclarant végan a augmenté de 350%, et de 600% aux Etats-Unis. A mesure que le véganisme devient moins marginal, le plus d’informations nous détenons, alors profitons-en ! Avant de commencer votre transition, essayez de recueillir le plus de connaissance. Googler « Veganism » peut sembler un premier pas pour commencer, mais avec 481 millions de résultats, cela peut très vite s’apparenter au parcours du combattant. Ashayla Patterson, de la boulangerie Sweet Artique à Brooklyn, recommande de commencer avec des documentaires comme Vegucated, Forks Over Knives, Fat, Sick & Nearly Dead. Forks Over Knives, Fat, Sick & Nearly Dead. « Voir des vraies gens et leur histoire est parfois plus captivant que de lire les vertus du véganisme », confesse-t-elle au Reader’s Digest. Si vous êtes plus branché bouquin, Becoming Vegan et Eating Animals sont d’excellents choix.

Transiter en douceur

En tant que végan, vous consommerez beaucoup de graines, de noix et d’haricots. S’ils ne constituent pas encore la base de votre alimentation, il serait judicieux de les intégrer avant d’arrêter les produits d’origine animale, ainsi le changement ne sera pas trop drastique. Quand vous sentez que c’est le moment, dites-vous qu’il n’est pas nécessaire de tout faire d’un seul coup d’un seul. Vous pouvez tenter d’être végétarien pour quelques semaines ou d’éliminer un article (les œufs, puis le poulet, puis le fromage) un à un. Une autre option est de se conformer au régime végan lorsque vous êtes à la maison où vous pouvez cuisiner pour vous-même ou le faire pour le petit-déjeuner et le déjeuner dans un premier temps. Ce n’est pas une stratégie d’évitement que d’avancer d’un pas léger, vous serez plus à même de vous y tenir dans le long terme.

Aller voir un professionnel

Pour tout grand changement lié à votre santé, il est bon d’aller consulter un professionnel. Vous voulez savoir si vous avez des carences et parler de n’importe quel souci de santé. Il est recommandé que les végans prennent des suppléments en vitamine B12, élément que vous pourrez également trouver dans des aliments enrichis. Votre docteur ou un nutritionniste pourra vous aider à trouver le meilleur plan d’action.

Utiliser des outils

Chose excitante de devenir végan est que non seulement vous adopterez un nouveau style de vie mais vous développerez aussi de nouvelles compétences. Investir dans un bouquin de cuisine pour réveiller le chef végan qui est en vous.

Vous serez inspiré juste en parcourant les pages, mais les app de recettes sont tout aussi intéressantes. Voici une poignée spécialement conçue pour rendre votre vie de végan beaucoup plus facile, d’un a 21-day transition tool en passant par a végan restaurant guide à a cruelty-free barcode scanner.

Trouver du soutien

Vous aurez besoin de soutien humain, aussi. Vous n’avez pas à faire l’annonce que vous êtes végan au monde entier, en réalité, pour votre tranquillité mieux vaut le garder pour vous-même pour un temps, de peur d’entendre l’opinion de chacun sur le sujet (« Mais où vas-tu obtenir tes protéines ?»). Mais il est important d’avoir des gens compatissants qui pourront comprendre votre parcours. Rejoignez les groupes Facebook végans là où vous habitez ou optez pour un mentor végan à travers Vegan Month pour vous aider à vous immerger dans le style de vie végan.

Manger riche mais sainement

Pour ce qui est de manger à proprement dit, essayer des versions véganisées de vos plats préférés n’est pas une mauvaise idée pour commencer, mais substituer des nuggets de poulet Picard ne vous mènera pas vers une alimentation plus saine. Encore moins un régime en amidon seul, malgré que l’idée de bouillir une casserole de penne puisse être tentante. Au lieu de cela, essayez de manger le plus possible des aliments complets, riches aussi. Remplacez le sel et le gras que vous aviez dans votre ancienne alimentation par des saveurs plus complexes comme les olives, les avocats et le pistou. Tout comme les nachos végans, ils ne vous laisseront pas avec la sensation d’un manque, mais ils vous apporteront une satiété ainsi que les nutriments dont votre corps a besoin. Les légumes riches en protéines comme l’asperge, le chou-fleur et le brocoli sont tout aussi bons.

Ne vous malmenez pas

Vous êtes ici, vous méritez une tape dans le dos. Si vous dérapez, ce n’est pas grave, recommencez. Vous apprendrez ce qui fonctionne pour vous, et le sentiment de culpabilité à chaque incartade n’est qu’une perte d’énergie. Comme l'a dit la bloggeuse Vegenista Melissa Bechter au Reader’s Digest: « Ne voyez pas le style de vie végan comme une ligne d’arrivée, mais comme un processus évolutif d’une consommation consciencieuse. »

Photo©Alexandra Golovac / Unsplash

Partager ce post

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Nouveau commentaire